• 1
  • 2

Historique de l'association Encres Vives

Mars 1996, la création

Après 40 années d’enseignement, Pierre Gougeon quitte l’Education Nationale. Il se lance alors dans l’écriture. Un vieux rêve. En 1994, paraît son premier recueil : «Chaperon rouge règle ses contes». Au gré de ses dédicaces, il rencontre quelques écrivains cachés dans l’ombre de leur maison. Le métier d’écrivain est aussi un métier solitaire. Naît alors une idée : Si les gens faisaient connaissance et se rencontraient ? Une certaine entraide serait possible et moins de solitude; une association est sûrement possible.

Pierre Gougeon en parle autour de lui et multiplie les contacts avec la Mairie de Cholet, notamment avec le service culturel, et celui de la communication, qui encouragent son idée.

Entouré de Philippe Charles, Pascale Charbonnier, François Drémaux et son père, de Guillaume Durant, Pierre Gougeon organise chez lui une petite réunion de réflexion. Le journaliste de Cholet Magazine est présent, et un article sur deux pages, agrémenté d’une photo, paraît le mois suivant avec les coordonnées de l’écrivain. La presse locale s’en fait aussitôt écho. A Cholet et ses environs, c’est un évènement. Commence alors à son domicile, un défilé de personnes vivement intéressées. Une vingtaine environ. De quoi former une association.

Janvier 1997

Les adhérents décident d’une parution régulière de leurs écrits. C’est la naissance de « HORIZONS » qui verra parfois son nombre de pages tourner vers les 120. Trente-cinq numéros sont déjà parus.

La même année, Ghislaine Frétellière accepte le poste de secrétaire qu’elle remplit avec beaucoup de compétence. Encres Vives lui doit beaucoup.

Un peu plus tard, Jackline René sera choisie comme vice-présidente. Le conseil d’administration passe de 6 à 9 membres.

En 1998

Trouvant qu’il est long d’attendre trois mois pour se rencontrer, il est décidé de lancer un journal interne trimestriel pour assurer, entre autres, le lien avec les adhérents.

C’est la naissance de « ENCRES SYMPATHIQUES » qui passe vite de 8 à 24 pages. Le contenu s’étoffe et se diversifie. Son audience s’étend peu à peu à tout public.

En 1999

Encres Vives lance son premier concours de nouvelles et de poésies. Il s’agit d’élargir son horizon et de toucher les écrivains de la France entière. La revue « ECRIRE MAGAZINE », dirigée par Victor Bouadjio, prête son aide au lancement de ce concours qui connaît aussitôt un vif succès. En 2006, Encres Vives voit arriver des écrivains de la France entière, des Dom-Tom et même de quelques autres pays francophones. Le jury se compose de trente personnes. Et travaille d'une manière très équitable sur les écrits des candidats. Encres Vives tient à les remercier tous pour leur compétence.

De nouveaux membres rejoignent l'Association : Hélène Petiteau, Raymond Subileau, Frédéric Sourisseau, Michel Antier, Meery Devergnas, André Deguil, Emile Salmon, Madame Baudouin ...

Sur le plan local, Encres Vives devient un partenaire très demandé par les professeurs de français et de lettres. Des interventions, des rencontres sont sollicitées par les lycées choletais et environnants. Des écoles primaires angevines également. Encres Vives participe aussi au jury du concours académique de poésie.
Durant ces dix années, des adhérents se sont lancés et ont fait paraître leurs ouvrages.
Ouest France, Le Courrier de L’Ouest, Cholet Magazine, Synergences et le Hic, se font volontiers écho de toutes les manifestations de l’association, les parutions et le concours.

En 2005

Pierre Gougeon cède sa place de président à Guy Roy, qui saisit le flambeau des destinées d’Encres Vives :

«Etre au service des écrivains et rayonner partout où des hommes et des femmes portent dans le coeur le désir de donner à la langue française ses lettres de noblesse».

 

Septembre 2006
Les 10 ans d'Encres Vives

Encres Vives, a fêté son dixième anniversaire. Pour marquer l’évènement, l’association a organisé un « lâcher de ballons » devant la Médiathèque de Cholet. Ainsi, 200 messages poétiques, accompagnés de l’adresse de l’association, ont pris la voie des airs en colorant le ciel.

Ces dernières années, des amis "Encreviviens" nous ont quittés. Ils restent vivants dans notre mémoire et au travers de leurs écrits

André DEGUIL, Emile SALMON, Raymond SUBILEAU, Meery DEVERGNAS, Thérèse BAUDOUIN.

En 2016, Encres Vives a fêté ses 20 ans !

Presse et Photos

image9
image12
image13
image1
image2
image3
image4
image5
image6
image7
image8
rp20142
rp20146
rp20141
rp20145
rp20144
rp20148
rp20143